A faire :

1. Débuter lentement

Vous débordez d’énergie et de motivation, vous êtes prêt à tout donner ? Génial ! Mais si en faites trop dès le début, vous allez devoir payer le revers de la médaille : surmenage, point de côté et d’éventuelles douleurs. Laissez le temps à votre corps de s’habituer à l’effort. Essayez de courir vos premiers kilomètres à une vitesse avec laquelle vous pourriez encore tenir une conversation et augmentez votre allure progressivement.

Course en ville

2. Apporter de la diversité à son entraînement

Si vous suivez toujours le même parcours à la même allure, votre corps va finir par s’y habituer et votre progression va stagner. Essayez de sortir de votre zone de confort et de varier votre entraînement. Intégrez par exemple des exercices fractionnés, des courses en côte ou changez tout simplement de terrain pour stimuler à nouveau votre corps et lui faire relever de nouveaux défis !

Que diriez-vous aussi de combiner votre entraînement de course avec des exercices au poids du corps ou un autre sport d’endurance ?

3. S’accorder des phases de récupération

La récupération est tout aussi importante que l’entraînement lui-même. Si vous voulez construire des bases plus solides, votre corps va avoir besoin de repos pour pouvoir s’adapter à la nouvelle charge d’entraînement, en particulier si vous vous entraînez pour un marathon !

Jeune femme qui s'étireCette tenue vous plaît ? Trouvez votre bonheur ici !

À éviter :

1. Prendre un repas copieux avant l’entraînement

Vous avez l’intention d’aller courir cet après-midi et vous venez d’avaler un cheeseburger avec des frites pour votre déjeuner ? Vous n’allez certainement pas réaliser votre meilleur temps aujourd’hui…Il y a en effet des aliments à éviter avant une course : gras, épicés et riches en fibres ! Si vous voulez booster votre énergie avant l’entraînement, optez plutôt pour une collation riche en glucides, comme un bol de porridge ou une banane.

2. Sauter l’échauffement

Une bonne séance d’échauffement devrait toujours faire partie intégrante de votre entraînement ! Elle est absolument nécessaire pour préparer vos muscles à l’effort à venir, réaliser de meilleures performances et éviter d’éventuelles blessures.

Jeune homme en position de planche

3. Ne jamais changer de chaussures

Même les chaussures de running ont une espérance de vie limitée. Réfléchissez au nombre de kilomètres que vous avez déjà parcouru avec vos chaussures de running. D’autres critères entrent aussi en considération comme voter poids, votre style de course, le terrain sur lequel vous courez et le volume de votre entraînement. Mais en règle générale : une fois que vous avez dépassé les 500 km, songez à changer de baskets si vous voulez éviter les blessures et ne pas entraver vos performances !